Dernière projection du festival ce mardi 27

Après une soirée dégustation réussie, le festival arrive à son terme ! Alors ne manquez pas Les rayures du Zèbre à 20h30 au cinéma Le Star mardi 27 Janvier.rayuresDuZebre

La projection sera suivie d’un débat avec Serge COURANT, professeur d’EPS et ancien recruteur pour l’AJ Auxerre. Une soirée débat autour du recrutement des joueurs dans le monde du foot.

Date de sortie 5 février 2014 (1h20min)
Réalisé par Benoît Mariage
Avec Benoît Poelvoorde, Marc Zinga, Tatiana Rojo
Genre Comédie , Drame

Synopsis:

José est agent de footballeurs. Sa spécialité : repérer en Afrique des talents prometteurs.  Lorsqu’il déniche Yaya, il l’emmène en Belgique pour en faire un champion. Il est persuadé d’avoir trouvé la poule aux œufs d’or. Mais rien ne se passera comme prévu…


A l’occasion de la sortie du film « Les rayures du zèbres » le réalisateur Benoit Mariage est venu présenter son film en compagnie d’un acteur belge très apprécier en France : Benoit Poelvoorde. Ce dernier s’est d’ailleurs prêté au jeu de la conférence de presse non sans plaisir.


 

Interview de Marc Zinga, Tatiana Rojo et Tom Audenaert pour le film « Les rayures du zèbre » par Le Bourlingueur Du net. Avec Lionel Flips à l’interview.


 

Les anecdotes d’Allociné :

Inspiré d’une histoire vraie ?

Les Rayures du zèbre trouve son origine dans un reportage télévisé. Ce dernier, que Benoît Mariage ainsi que les producteurs Boris Van Gils et Michaël Goldberg ont adoré, suivait des joueurs de football ivoiriens sélectionnés par un club flamant : « Ils avaient été bradés en masse par leur agent français dans ce club pour lui éviter la faillite. A eux seuls, ils composaient l’équipe ! Parmi eux, on trouvait des gars comme Yaya Touré qui allait faire quelques années plus tard les beaux jours du FC Barcelone… Le désarroi de ces joueurs nous avait interpellé, ainsi que la personnalité haute en couleur de leur manager », précise le réalisateur.
 

Pas si foot

Bien que Les Rayures du zèbre suive les destins d’un footballeur et de son agent, le ballon rond ne tient en réalité qu’une place secondaire dans le film comme le confie Benoît Mariage : « C’était un prétexte pour parler des relations Nord/ Sud. Sur les difficultés de se comprendre et de s’aimer entre Blancs et Noirs. Surtout quand ces deux mondes sont tellement opposés. Le sens de la morale n’est pas le même dans une société d’abondance que dans une société de pénurie. »

 

 Benoît & Benoît

Après Le Signaleur, Les Convoyeurs attendent et Cowboy, Benoît Poelvoorde signe ici sa quatrième collaboration avec Benoît Mariage.

Papaoutai

La parenté est un thème récurrent chez Benoît Mariage que l’on retrouve dans Les Rayures du zèbre : « José a loupé sa paternité d’origine il se projette dans une paternité d’emprunt avec Yaya puis Abdou, avant d’accepter sa nouvelle paternité biologique. »

Droit au but

Secret de tournage sur Les Rayures du zèbre

Benoît Poelvoorde avoue s’être inspiré de Raymond Goethals, entraineur de l’Olympique de Marseille de 1991 à 1993, pour incarner José.

Retour aux sources

Secret de tournage sur Les Rayures du zèbre

Benoît Mariage souhaitait retrouver l’atmosphère qui régnait dans Strip-tease, émission dans laquelle sa carrière de réalisateur a commencé : « J’aime profondément (…) cette culture de l’ironie douce que l’on cultivait au magazine « Strip-Tease » où j’ai débuté. J’aime parler de choses graves avec légèreté. Je voudrais que ce film soit perçu comme une fable. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s