Prochaine séance satirique et inclassable le 13 octobre, avec « Cavanna. Jusqu’à l’ultime seconde j’écrirai »

En compagnie de Jean-Denis Phillipe, dessinateur de presse entre autre à l’Humanité et plasticien, venez découvrir le parcours de François Cavanna, Cavanna_affiche cineparlant_Version01le co-fondateur de Charlie Hebdo et de Hara Kiri, l’inventeur de la presse satirique, l’auteur des Ritals et d’une soixantaine d’ouvrages et disparu fin janvier 2014.

« Si vous pouviez voir le gribouillis que barbouille mon stylo en ce moment même… ! Mais je lutterai, j’ai besoin de parler ou je meurs. Ma parole, c’est l’écriture. A la main. Tant que je pourrai écrire une ligne, je serai présent parmi les vivants. Elle ne m’aura pas.»

François Cavanna dans « Lune de miel » paru en janvier 2011.

Date de sortie 17 juin 2015 (1h30min)
Réalisé par Denis Robert, Nina Robert
Avec François Cavanna, Delfeil de Ton, Siné
Genre Documentaire
Nationalité Français

Synopsis

Un doc au long cours sur François Cavanna, le créateur de Charlie Hebdo et de Hara Kiri, l’inventeur de la presse satirique, l’auteur des Ritals et d’une soixantaine d’ouvrages, disparu fin janvier 2014. Le film repose sur des entretiens avec Cavanna réalisés peu de temps avant sa mort, des archives oubliées et des témoignages inédits comme ceux de Siné, Willem, Delfeil de Ton et Sylvie Caster. En filigrane l’histoire en passe d’être oubliée du premier homme qui aurait pu dire « Je suis Charlie ».


L’écrivain et journaliste François Cavanna est mort à l’hôpital de Créteil (Val-de-Marne), mercredi 29 janvier, à l’âge de 90 ans. Auteur d’une cinquantaine de livres, dont Les Russkoffs et Les Ritals, il fut le cofondateur, avec Georges Bernier dit Choron, du journal satirique Hara-Kiri qui révolutionna la presse française et ouvrit la voie à Mai 68.

Drôle de parcours suivi par cet autodidacte dont la prose figure aujourd’hui dans les manuels scolaires. Né en 1923, François Cavanna, fils d’un terrassier italien et d’une femme de ménage originaire de la Nièvre, a grandi à Nogent-sur-Marne où il a subi le racisme réservé aux rejetons d’immigrés. Dans Les Ritals, il racontera cette enfance en marge du Front populaire, le ghetto familial, les fugues à vélo et sa passion viscérale pour la littérature. Cet ardent défenseur de la langue française ne cessera de rendre hommage à l’école républicaine et aux maîtres qui lui avaient inculqué le désir d’apprendre.

DÉMOLITION DE L’HYPOCRISIE

Postier en 1939, maçon trois ans plus tard, il fut, le jour de ses 20 ans, enrôlé dans le Service du travail obligatoire (STO) puis expédié dans une usine d’armement à Berlin. Il y connut la faim, la souffrance et les humiliations de ceux qui ne furent «  ni des héros ni des traîtres  ». […]

Extrait du site du Le Monde.fr (Mis à jour le 31.01.2014)LeMondeFr



Et pour le plaisir d’une satire de la société de consommation laissez-vous porter par une comédie de Jacques Doillon, Alain Resnais et Jean Rouch sur les écrans en 1973 : L’An 01. Vous y retrouverez François Cavanna accompagné de Cabu, Wolinski, Choron, Gotlib, Coluche…

Extrait du film : 

Pour le film complet :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s