Dernière projection du festival ce mardi 27

Après une soirée dégustation réussie, le festival arrive à son terme ! Alors ne manquez pas Les rayures du Zèbre à 20h30 au cinéma Le Star mardi 27 Janvier.rayuresDuZebre

La projection sera suivie d’un débat avec Serge COURANT, professeur d’EPS et ancien recruteur pour l’AJ Auxerre. Une soirée débat autour du recrutement des joueurs dans le monde du foot.

Date de sortie 5 février 2014 (1h20min)
Réalisé par Benoît Mariage
Avec Benoît Poelvoorde, Marc Zinga, Tatiana Rojo
Genre Comédie , Drame

Synopsis:

José est agent de footballeurs. Sa spécialité : repérer en Afrique des talents prometteurs.  Lorsqu’il déniche Yaya, il l’emmène en Belgique pour en faire un champion. Il est persuadé d’avoir trouvé la poule aux œufs d’or. Mais rien ne se passera comme prévu…


A l’occasion de la sortie du film « Les rayures du zèbres » le réalisateur Benoit Mariage est venu présenter son film en compagnie d’un acteur belge très apprécier en France : Benoit Poelvoorde. Ce dernier s’est d’ailleurs prêté au jeu de la conférence de presse non sans plaisir.


 

Interview de Marc Zinga, Tatiana Rojo et Tom Audenaert pour le film « Les rayures du zèbre » par Le Bourlingueur Du net. Avec Lionel Flips à l’interview.


 

Les anecdotes d’Allociné :

Inspiré d’une histoire vraie ?

Les Rayures du zèbre trouve son origine dans un reportage télévisé. Ce dernier, que Benoît Mariage ainsi que les producteurs Boris Van Gils et Michaël Goldberg ont adoré, suivait des joueurs de football ivoiriens sélectionnés par un club flamant : « Ils avaient été bradés en masse par leur agent français dans ce club pour lui éviter la faillite. A eux seuls, ils composaient l’équipe ! Parmi eux, on trouvait des gars comme Yaya Touré qui allait faire quelques années plus tard les beaux jours du FC Barcelone… Le désarroi de ces joueurs nous avait interpellé, ainsi que la personnalité haute en couleur de leur manager », précise le réalisateur.
Publicités

Troisième projection du festival : Le tableau

N’oubliez pas ce dimanche, seul ou en famille, la projection du film d’animation Le tableau au cinéma Le Star à 17 h.

le tableau

 

Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu’un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. S’estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les Reufs. Persuadés que seul le Peintre peut ramener l’harmonie en finissant le tableau, Ramo, Lola et Plume décident de partir à sa recherche. Au fil de l’aventure, les questions vont se succéder : qu’est devenu le Peintre ? Pourquoi les a t-il abandonnés ? Pourquoi a-t-il commencé à détruire certaines de ses toiles ! Connaîtront-ils un jour le secret du Peintre ?

 

 

 

Le Tableau oscille entre la quête initiatique, l’aventure métaphysique, l’histoire
d’amour impossible et une réflexion sur l’acte de création. La mise en situation est
assurée par un personnage qui ouvre le regard : Lola. L’impulsion narrative est commandée
par l’amour : Ramo aime une Pafinie et désire légitimer son affection. Cette
légitimation passe par une reconnaissance des différences (la réalité sociale), une
acceptation de l’autre et de sa condition (la conscience d’être créé). Enfin, le trajet
scénaristique suit les montées et les descentes, les canaux vénitiens : nos héros se
perdent, se cherchent, se retrouvent.

 

Retour sur le film « Alabama Monroe », le bluegrass et la religion. A lire et à écouter…

affiche_AlabamaMonroe

  • Au début du film, Elise, après sa rencontre avec Didier, s’essaie timidement à la chanson. Sans rupture dans la bande-son, on retrouve le couple à l’extérieur, autour du feu de camp, avec les autres musiciens du groupe, puis sur scène, en public. La chanson qui sert de fil conducteur à ces trois scènes enchainées est un air traditionnel du folklore américain, The Boy Who Wouldn’t Hoe Corn.

 

  • Pour la musique d’Alabama Monroe, Felix Van Groeningen a travaillé avec le compositeur et guitariste Bjorn Eriksson. La bande originale est interprétée par « The Broken Circle Breakdown Band », un groupe de musiciens créé pour l’occasion et dirigé par Bjorn Eriksson. Ce sont bien les deux acteurs qui chantent.

Lire la suite

« Bullhead », le deuxième film du festival

Après l’émotion d’Alabama Monroe de lundi soir, pourrez-vous encore tenir le coup face au film choc « Bullhead » ?

Le polar aux hormones à ne pas rater, ce mercredi au cinéma Le Star à 20h30.Affiche_Bullhead

Jacky est issu d’une importante famille d’agriculteurs et d’engraisseurs du sud du Limbourg. A 33 ans, il apparaît comme un être renfermé et imprévisible, parfois violent…Grâce à sa collaboration avec un vétérinaire corrompu, Jacky s’est forgé une belle place dans le milieu de la mafia des hormones. Alors qu’il est en passe de conclure un marché exclusif avec le plus puissant des trafiquants d’hormones de Flandre occidentale, un agent fédéral est assassiné. C’est le branle-bas de combat parmi les policiers. Les choses se compliquent pour Jacky et tandis que l’étau se resserre autour de lui, tout son passé, et ses lourds secrets, ressurgissent…

Csa 12 Ans

 

Date de sortie 22 février 2012 (2h9min)
Réalisé par Michael R. Roskam
Avec Matthias Schoenaerts, Jeroen Perceval, Jeanne Dandoy
Genre Drame , Policier, Interdit aux moins de 12 ans
Nationalité Belge

Presse  4,2 /5

Spectateurs  4,1 /5

 

Succès local

Sorti en Belgique en février 2011, Bullhead a créé la surprise au box-office flamand en cumulant pas moins de 460 000 spectateurs. Lire la suite